Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 00:09
Rendez-vous au fond du couloir à droite !

Bien sûr, je pourrais vous annoncer que je m'en vais faire une pause loin du web mais vous n'y verriez là qu'une formule désuète et incongrue, car il faut avouer que ma fréquentation se fait de plus en plus rare, depuis un certain temps...
J'en suis profondément désolé, et ce, d'autant plus que tout le travail que j'effectue en ce moment est un travail qui ne se voit pas. Il faut croire qu'il me faut entrer dans une phase d'introversion qui me fera découvrir tous les moindres recoins de la tour d'ivoire dans laquelle il va me falloir évoluer le reste des prochains mois.

Parfois, je doute assez terriblement de comment un petit Charlie Bregman comme moi pourrait espérer se frayer un passage parmi les gondoles littéraires, et je me demande si toutes ces heures passées, à peaufiner ce premier roman de personnage candide et immature, ne sont pas que simples déroutes, destinées à m'éloigner du bon chemin qui est le mien. En effet, n'ai-je pas beaucoup d'autres choses à dire ? Beaucoup d'autres sujets à aborder ? Beaucoup de personnages à dépeindre ?

Les Impatiences amoureuses dépeignent un Charlie adolescent situé au tout début de sa grande quête d'identité, mais il me tarde de vous parler du Charlie lancé en plein acétisme universitaire, du Charlie militaire, ou encore du Charlie immergé dans l'impitoyabilité du monde du travail !
Il me tarde de vous faire découvrir son évolution, à ce personnage, et de l'éloigner de plus en plus de la véritable vie que j'ai réellement vécue !

La part d'autobiographie de ce premier volet était tout d'abord assez grande. Elle est passée à 50-50 au fur et à mesure des ré-écritures, pour finalement n'apparaître qu'en filigrane dans la version définitive (assez proche de celle de ce blog du point de vue du déroulement narratif).
Mais demain, mes écrits se voudront encore plus distants... comme si au cours de mon apprentissage, je me dirigeais enfin vers un travail de vrai romancier.

Cependant, le boulet du "je" me colle aux baskets, et je me demande par quel artifice je vais bien pouvoir passer du "je" au "il"...
J'ai d'ailleurs une petite idée qui me titille derrière la tête...

Mais chut ! Ce sera pour... bien plus tard, car il paraît que...
"CHAQUE CHOSE EN SON TEMPS !"


Donc, je vous dis bonnes vacances et rendez-vous à :
- Disneyland Paris (vous m'y verrez certainement dans les bras de Cruella !)
- Tour Eiffel (s'il y en a un qui déroule une banderole géante LISEZ LES IMPATIENCES AMOUREUSES depuis le haut, c'est moi !)
- Deauville (j'y vais avec ma chaise Charlie Bregman !)


Pour ceux qui préfèrent les rendez-vous virtuels du wouaib, rendez-vous fin août !
Gros bisous à tous, bande de moules* !

Cruella est vraiment d'enfer !


* Lisez le petit Spirou
!




Partager cet article

Repost 0
Published by BREGMAN - dans Cour de Récré
commenter cet article

commentaires

Marie Soleil 06/09/2008 22:45

Au fait "Deauville" c'est à côté de chez moi, j'y ai une cabine lol, je m'accroche aux parasols.Marie

BREGMAN 24/09/2008 21:35


ah, mais oui, ça me revient maintenant : tu es la nana qui m'a sauvé de la marée !


Marie Soleil 06/09/2008 22:44

Pour répondre à ta question, j'ai déjà pris les hirondelles en début de semaine, elles partent de bonne heure, cela annonce l'automne.Bisous et bon dimanche.Marie

BREGMAN 24/09/2008 21:33


Le calendrier est à l'automne aussi, cette fois-ci, et cela prouve deux choses :
- l'été est bel et bien fini
- je mets de plus en plus de temps à répondre à mes commentaires, une vraie honte, désolé, il va falloir que je me fasse botter le c** :)


Martin-Lothar 30/08/2008 22:19

Tu sais où tu peux te la mettre ta moule hein  ?Bon sinon, Charlie militaire ça risque d'être bon aussi !Enfin, Madame Bovary, c'était toi alors ?A+ 

BREGMAN 03/09/2008 22:20


euh...
Idem commentaire précédent pour Lili : désolé, je suis sous influence permanente du Petit Spirou !

Pour le Charlie militaire, oui, je crois qu'il y a matière à rigoler.
Pour Madame Bovary : dsl, je comprends pas pourquoi. Allusion à quoi ?


Lili 29/08/2008 13:02

"Bande de moules", ah j'vous jure !

BREGMAN 03/09/2008 22:17


T'aimes pas le petit Spirou ?!
Bon, d'accord, ça fait pas très poli mais il ne faut pas croire, c'est très affectueux !