Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 00:05

Basic instincts (chapitre 1 épisode 6)

[… ma mère écarquilla les yeux de manière si intense, que je m’imaginais déjà devoir aller les récupérer à quatre pattes sous le piano.]

 

 

 

Mais il est sympathique, Florent. Nul en sport, mais il sympathique comme un pro de l’informatique. D’ailleurs, c’est tout simple : tout ce qui lui passe par les mains est décodé, analysé et piraté. Il est du genre « je me lève à onze heures, je fais de la programmation sur mon lit jusqu’à midi, et puis, je remets ça jusqu’à sept heures le soir ! »

Plus tard, il sera informaticien, Florent. Un métier dans lequel il pourra peut-être s’adresser aux filles par écran interposé.

 

Quand nous discutons ensemble, au collège, ce n’est donc jamais à propos des filles. Certes, ce n’est pour ça que nous ne nous entendons pas, bien au contraire, mais franchement, à notre âge, vous ne trouvez pas cela navrant, de ne pas parler de filles ? En plus, il a tendance à parler en marmonnant, Florent, et on ne comprend pas toujours ce qu’il nous raconte. Ses blablablas sur le langage basic et les jeux informatiques, moi, ça me berce.

Alors, je regarde ailleurs, pour ne pas qu’il se sente embarrassé de devoir tout répéter plusieurs fois de suite. Je tourne la tête, par exemple, du côté de l’internat, et j’admire le joli jeu de jambes de Marina, qui dévale les marches de l’escalier vitré quatre à quatre, un peu comme si elle venait de faire une grosse bêtise, et que sa mère l’aurait mise à la porte pour tout le reste de la journée.

 

Elle habite en haut, Marina. Au troisième, je crois. Et oui, elle habite au collège ! Non pas qu’elle habite une contrée si éloignée qu’on l’ait recensée d’office au régime des internes, mais parce que sa mère se trouve être une des secrétaires à l’intendance. Alors elle habite ici, Marina, tout comme une interne, mais dans un logement de fonction !

Elle est donc libre comme l’air, elle, souriante comme une externe, éclatante comme un soleil d’été, et resplendissante comme une fleur épanouie !

En arrivant vers nous, elle abandonne son sac d’école parmi notre pyramide en pleine expansion au fur et à mesure que les membres de notre classe viennent dissimuler, de la manière la plus empirique qui puisse être, le numéro de notre salle de cours, puis elle se retourne vers nous avec un grand sourire, et là, plus personne n’existe autour de moi, car elle me fait une bise que même si j’étais le plus malheureux de tous les hommes de cette terre, je ne pourrais pas m’empêcher de me sentir comme sur un petit nuage !

 

 

[tourner la page vers l'épisode 7 du chapitre 1]

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 01. Le petit monde de Charlie
commenter cet article

commentaires

AL 10/10/2006 23:26

Ah ben voili qu'maintenant il écoute plus ses potes parler... pffff, mais n'importe nawak, on pouvait d'jà rien faire de toi a quinze ans ;-) !!!Ceci dit, c'est très bien écrit comme d'hab, et j'suis sûre qu'y a pas d'faute, j'évite de r'garder j'ai peur de m'planter ;-)...

BREGMAN 11/10/2006 00:01

LOL

FilamÚne 07/06/2006 23:23

Les dessins sont très beaux. Belle association, messieurs Jepeh et Bregman !

BREGMAN 08/06/2006 00:06

Merci, chère Filamène !
Tu n'as pas de blog, toi ?

Mélanie 09/05/2006 19:25

Bon, ben, c'est toujours bien. Je me répète pas un peu ?

Mélanie 08/05/2006 20:57

Je me dois bien d'écrire un commentaire puisque cela fait déjà plusieurs épisodes que je laisse les autres te complimenter à ma place.
A làlà, c'est fini le temps où j'étais la seule à te laisser des commentaires sur ton petit oldiblog... mon bébé écrit un roman, maintenant. Il va devenir célèbre ! (et t'oubliera pas de me dédier ton livre, une fois que tu l'auras publié sur vrai de vrai papier, hein ! Je sais bien que t'en a pas l'intention, mais bon...)

BREGMAN 10/05/2006 09:38

Promis, je veillerai personnellement à la traduction de l'ouvrage en langage sms !!
gros bisous ;)
Arreuhh ?

thezou @free.fr 08/05/2006 04:59

C'est d'une grande tendresse, tes souvenirs, j'aime beaucoup le récit du jour !Cordialement !