Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 00:03

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]
 

 

 
 Donc, pour être un homme, si je suis le mode d’emploi à la lettre, c’est très simple : ne jamais se retourner, ne pas se poser la moindre question et ne pas faiblir, « aller de l’avant » coûte que coûte, et ne pas avoir le moindre état d’âme. Ne pas avoir la moindre hésitation, et ne pas avoir le moindre remord, et puis, surtout, ne pas se soucier des autres parce que les autres, eux, ne se soucieront pas de toi. Une espèce de « donnant-donnant » à l’échelle de tous les rapports humains, en quelque sorte : tu te méfieras des autres, tu seras lucide et tu verras clair en leur jeu. Et, avant toute chose : tu te méfieras de tes propres amis, car ce sont les personnes les mieux placées pour te donner le coup de poignard qui ne peut se donner que de près !
En résumé, et pour clarifier la donne : considère-toi non pas comme un être humain, mais comme une marchandise. Lorsque tu auras compris cela, tous les grands principes de base, tu les auras assimilés. Si autrui s’intéresse à toi, c’est que la marchandise que tu représentes à ses yeux lui procure confort et intérêt. C’est aussi simple que cela : pour tes amis, tu es une marchandise intéressante ; pour les autres, tu es une marchandise dont on ne tirera rien. Lorsque tu passes d’un statut à l’autre, ça donne la sympathie … ou bien la trahison, suivant le sens dans lequel cela s’effectue.

L’homme est un loup pour l’homme. Et si jamais tu ne l’acceptes pas, sache au moins que l’homme est le seul animal qui sache exploiter l’homme par l’intermédiaire d’un autre homme. Aïe.
 
Heureusement, dans cette jungle existentielle impitoyable, je possède un refuge : ma chambre, dans laquelle je peux m’isoler à volonté, sans n’avoir rien à demander à personne.

 

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)

Partager cet article

Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 03. Le climat familial
commenter cet article

commentaires

AL 01/11/2006 22:20

Oulà, ne pas se soucier des autres parce que les autres ne se soucieront pas de toi... Tiens, tu l'as écrite cette phrases, mais tu es aujourd'hui complètement à l'opposé de celle-ci, pas bieeeeeeen ça, faut se soucier avant tout de soi, tout petiot, t'avais plus raison que maintenant  ;) + ;PAller de l'avant, oui, apprendre des épreuves sans vouloir les effacer, parce que vouloir les effacer, c'est laisser une marque profonde comme si tu effaçais un de tes traits... alors que l'utiliser pour aller de l'avant nous apporte toujours beaucoup plus, ce qui donnera un joli dessin sans marque, comme celui ou t'es dans la vitrine là, d'ailleurs j'me demande bien c'qu'il y a comme accessoires ;PEuh, juste une petite chieuserie de passage, tu as marqué:
Parce que le monde se divise en deux : d’une part, les manuels ; d’autre part, les intellectuels.
Ou, pour faire court : d’un côté, ceux qui savent tout faire ; et de l’autre, ceux qui ne savent rien faire et ne font rien !

Il y a exactement 44 lettres dans la première phrase...Il y en a 75 dans la seconde... Devrais-je te rappeler que 75 passe APRES 44, donc, ce n'est pas pour faire court, mais, peut-être éventuellement, pour faire plus simple ;P
lol....
Sympa ta mise en page, quand on reprend tes phrases on la reproduit dans les commentaires, trop d'la balle moi j'dis ;)La chieuse....

BREGMAN 02/11/2006 00:14

-> Tout petiot, j'étais victime d'éclats de lucidité. ça laisse forcément des cicatrices !
-> pour savoir ce que sont les accessoires, il suffit d'ouvrir la boîte ! lol
-> on aura tout vu ... une suissesse qui me donne des leçons de rapidité ! ah ah ! je me marre :-))))
-> "trop d'la balle moi j'dis ;)"  -> là, je suis censé ... "rebondir" ?!
@+ miss Capone. (Al Capone)

Bartiméus 12/09/2006 22:09

Je crois que votre style pourrait au contraire attirer bien des jeunes adultes qui sont encore capable de voir leur passé d'un bon oeil et savent ce qu'est la vie de parents et donc voie les contradictions de part et d'autre...Bref pour ma part je serais prenneur :o)

BREGMAN 13/09/2006 23:48

Merci beaucoup pour ton soutien :-)  Pour la peine, tu as le droit de me tutoyer ;)
Mais autant j'aimerais être publié ... autant je ne voudrais pas perdre mon anonymat !Peut-être que je songerai un jour à une publication numérique. Il y a des sites spécialisés, pour ce genre de choses, qui sont même capable d'éditer en version papier à la demande ...

FilamÚne 08/06/2006 22:26

ça me fait penser au cadeau de la fête des pères ... Sympa, le coffret, là ? Il coute combien ?
Sinon, plus franchement, c'est quand que tu publies sur papier ? Moi, je suis preneuse et acheteuse, et je te trouve dix copines qui accepteront de te suivre jusqu'au bout du monde si tu leur en ponds tous les jours, des textes pareils !

BREGMAN 08/06/2006 23:24

Coffret retiré de la vente. Le produit en question est sorti de la boîte depuis déjà plusieurs années. On est toujours à sa recherche ...
Pour une publication papier, il faudrait déjà attendre que j'ai terminé de réécrire la fin du roman. Mais, surtout, je ne sais pas si c'est vraiment ce que je recherche, car j'ai encore un peu de mal à assumer le fait que j'écrive ... (des restes de Charlie B ado, sans doute)
Et puis, je ne pense pas convenir au style d'écriture recherché par les maisons d'édition. Cette façon d'écrire est à mi-chemin entre la littérature de jeunesse et la littérature pour les "grands" ... de sorte qu'elle n'a pas sa place ni dans l'une, ni dans l'autre de ces deux grandes catégories. Pour moi, c'est de la littérature pour "adulescents". Et je ne vois pas quel éditeur cela pourrait intéresser ...

horticolo 31/05/2006 11:49

ho sympa..........

BREGMAN 01/06/2006 00:02

Reviens de temps en temps verser quelques gouttes de ton arrosoir par ici, ça nous fera toujours plaisir ;)

Co 18/05/2006 23:42

C'est marrant j'aurais pu écrire un même article et sur ce même ton ;-)

BREGMAN 20/05/2006 15:17

Ah ? Nous avons eu les mêmes parents ?!!
 :-)