Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 00:03
 
[Où est-elle, que je me venge ?]
 
Ma mère est une femme simple. Employée de banque jusqu’à ma naissance, elle avait pris la décision de tout abandonner au profit de son rôle de mère au foyer. Les remises de chèque, les petites et les grosses coupures, les rendus de monnaie et les numéros de comptes, la bourse et le CAC quarante : tout cela était terminé. Elle avait tourné la page, et ce, pour un monde meilleur : les biberons, les pleurs, les petits pots, les couches et les maladies infantiles.
Elle ne serait plus jugée sur ses rapports avec la clientèle, mais tout simplement sur son grand rôle ingrat de mère.
Voilà donc pourquoi son angoisse la plus tenace a toujours été d’avoir des enfants capricieux, colériques et mal élevés : car ce serait bel et bien au caractère de sa progéniture que l’on apprécierait, plus tard, à l’heure des grands bilans et des terribles verdicts, la réelle valeur de son nouveau travail à temps plein.
(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
 
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 03. Le climat familial
commenter cet article

commentaires

AL 02/12/2006 16:17

Bah dis moi, t'étais un sacré emmerdeur....Mais je suis sûre que quand t'avais un bobo, tu courais vers elle pour qu'elle te soigne ;P ! ça me fait penser à mon frère ça, celui qui foutait la merde, celui qui était le Roi et qui pouvait tout faire... Ma maman était un peu la soumise, elle grognait aussi, mais sans succès...

BREGMAN 03/12/2006 21:47

C'est partout la même chose, mais pour les bobos, tu te trompes, comme j'avais une maman poule, je détestais qu'elle me tourne autour pour me couver encore plus !

FilamÚne 08/06/2006 22:38

ça, c'est de l'analyse ! Au sens psychologique.

BREGMAN 08/06/2006 23:25

ça y est, je suis sur le divan ... (ou plutôt sur le lit, car il se fait tard ...)

Mélanie 24/05/2006 14:35

Bravo pour ta description ironique de la "révolution" adolescente !!!! A nous les télécommandes !

BREGMAN 27/05/2006 00:03

Merci de ne pas me coller sur le dos toutes les nouvelles disputes familiales, Mélanie :-)

Aude 23/05/2006 14:09

Pfffffff! Plongeons dans un future probable., ca fait des frissons dans le dos...Heureusement que je n'ai pas arete ma carriere!

BREGMAN 23/05/2006 22:33

Bien vu, le filet ! Il faut toujours prévoir un filet !

Co 22/05/2006 20:42

On a tous eu le bec cloué par cette sempiternelle réflexion ;-)Très souriant ton article, je bois tes mots ;-)

BREGMAN 23/05/2006 22:32

Cela me fait bien plaisir, mais ne les bois pas trop quand même, car ils risqueraient de t'abimer l'écriture  ... que tu as déjà très belle !!