Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 23:25
(Avertissement : ce chapitre est une ébauche d'une suite au roman Vivement l'amour)
Lors d’une boum, si vous désirez en savoir plus sur les gens, rendez-vous aux toilettes.

Les toilettes, ce ne sont pas uniquement des lieux d’aisance ou le point de rencontre de tous ceux et celles qui ressentiraient un besoin commun d’aller se débarrasser de quelques incommodités personnelles devenues trop dérangeantes. Les toilettes, ce sont de véritables confessionnaux modernes.
Tenez : Alix, par exemple ! Alix, quand elle veut aller aux toilettes, elle chuchote quelque chose à l’oreille de Mireille, qui transmet à Alizé, qui le répète à Eva, qui cherche partout dans la salle sa copine qui change de mecs toutes les trois minutes et qui s’appelle Bénédicte, et quand Eva croise le regard de Bénédicte, elle met ses mains en porte-voix, et elle crie :  « Tu viens avec nous ? On va pisser ! »
Bon, d’accord, ce n’est pas la grande classe, Bénédicte. On ne peut pas vraiment lui établir un procès pour discrétion, si l’on peut dire… Mais il n’empêche que la bande des cinq greluches se retrouve illico à la sortie de la salle et entame son pèlerinage vers le grand miroir des toilettes. Celui devant lesquelles elles jouent à : « Ô, Miroir ! Dis-moi qui est la plus belle de tout le royaume… » Celui devant elles ne tombent pas toujours d’accord sur le verdict. Celui devant lesquelles Eva finit toujours par tomber en larmes parce qu’elle se trouve trop grosse, et puis là, sur les cuisses, c’est de la cellulite, et puis ça lui fait une culotte de cheval, et puis même ses joues, on dirait des joues de hamster, et ses cheveux, ils ne sont pas beaux, ils sont tout secs et ils font des fourches, et bla bla bli, bla bla bla, et ouïnnn, tu en as de la chance, toi, t’es un vrai top modèle, mais non, ce n’est pas vrai, toi aussi, tu es très belle, et puis les mecs, ils préfèrent les rondes, c’est bien connu, ah ouais, tu crois, snif, vous trouvez, les filles ?

C’est ma faute. Pour ne pas avoir à subir ça, je n’avais rien à faire dans les toilettes des filles. Mais voilà, les toilettes des filles sont plus propres que celles des mecs, et quand on avez besoin de vous asseoir, c’est plus commode… Alors j’ai tout entendu.

J’ai entendu qu’Alix, elle s’est fait lourder par son mec hier soir, que Mireille, elle a eu une aventure avec le fils du prof de gym, qu’Alizé, elle trompe Jérôme avec Domingue et Edouardo…
— Les deux à la fois ? se sont exclamées ses copines en chœur.
— Hi hi hi ! Ben non ! Vous êtes folles, ou quoi ? Ils ne le savent pas mais c’est selon leurs disponibilités...
Bénédicte, elle a attrapé une vaginite et un herpès, et même qu’elle leur déconseille de sortir avec Sylvain, car en plus, il roule des pelles comme un manche à balai, et par contre, si elles ont besoin d’un bon coup, franchement, Lucas n’est pas mal. Au début, on pourrait croire qu’il lui manque quelques centimètres, mais il se rattrape bien à la pratique, ce salaud, et bon dieu, quel pied…

Je m’en veux. Il faut être complètement stupide pour prendre les toilettes des demoiselles pour des lieux d’aisance car jamais je ne me suis senti autant mal à mon aise. Faites que ça s’arrête, mon Dieu ! Faites qu’elles se taisent ! Elles n’ont pas envie de pisser, plutôt que de parler ?
Hélas, je suis d’autant plus pris au piège qu’il n’y a que deux wc. Or, je suis en train d’en squatter un, et l’autre possède un verrou qui ne ferme pas…
Je me demande bien comment l’on peut se sortir d’un pétrin pareil.
Dans la vraie vie, ça ne pourrait pas être comme dans les films ? Avec des rebondissements de dernière minute qui vous sauvent la face in extremis ?
Qui me sauvera ? Quel événement improbable me tirera de là ?
Je tire la chasse et me prépare à ouvrir la porte…
Courage.

Si seulement je pouvais être invisible…



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Louve 01/12/2010 09:55



Tu me fais penser au p'tit spirou qui veut savoir ce qui se passe dans les toilettes pour filles...


C'est toi qui a écris le scénario?? hihihihihi...


Bonne journée..



Charlie BREGMAN 01/12/2010 22:33



Moi aussi, je suis fan du p'tit Spirou, je les ai tous sans exception. D'ailleurs, je devrais m'en relire un, c'est une excellente idée ;-)


Sinon, oui, les textes du blog sont de moi. Merci de ton passage la Louve, et passe le bonjour à Romulus et Remus…



Martin-Lothar 10/06/2009 20:50

Bon, à priori elle ne parlaient pas de toi, mais si tu sors, ton compte est bon !

Charlie BREGMAN 24/11/2009 16:35


Et comme les bons comptes font les bons amis, je risque de payer fort cher la petite note !


Lili 29/05/2009 00:08

2 mois, va falloir revenir, maintenant, ça fait trop long :-(

Charlie BREGMAN 24/11/2009 16:34


Oui, je sais, mais merci beaucoup de tenir durant tout ce temps ! T'auras droit à une dédicace de mon anonymat, pur quand le livre sortira en version papier :-)


silence 02/04/2009 18:36

Là, j'attends avec impatience l'ouverture de la porte et la sortie de Charlie...on va bien se marrer

Charlie BREGMAN 24/11/2009 16:33


L'impatience se fait désastreuse, sur les impatiences amoureuses... Le Charlie est de moins en moins dispo pour alimenter le blog :-(


Jardinière d'Eveil 01/04/2009 19:28

ah oui, avec la bonne musique d'ambiance 80's ! Faut que j'aille chercher mon bandana ! lol Moralité de ton histoire, faut se ballader avec des boules quiès pour parer à ce genre d'évènements et pas faire subir à ses oreilles ces tortures ! lol

Charlie BREGMAN 24/11/2009 16:32


Ou alors en assommer une ou deux...