Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 00:08

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]
 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Je me suis levé et j’ai traversé la chambre jusqu’à la commode, pour m’emparer du cahier de travaux dirigés, juché tout au sommet de la pile des manuels scolaires, comme un trophée dont je me serais bien passé.
L’exercice en question est un véritable supplice.
Je me demande comment les gens font pour réussir les concours qui mènent aux carrières d’interprètes, après ça. Ce doit être une question de relations humaines, rien de plus. Un être normalement constitué ne peut pas ingurgiter des règles aussi contradictoires avec celles de la grammaire française … Il faut forcément qu’il y ait d’autres critères, d’autres normes de tolérances que celles que notre professeur, autoritaire et intransigeante, s'échine à vouloir nous inculquer … A la télévision, lorsque l’on voit des interprètes, ce sont souvent de très belles femmes, j’ai remarqué. Il doit bien y avoir une explication ! Cela ne peut pas être un hasard ! Même à la radio, où l’on doit se contenter de leur voix douce et sensuelle, on peut sans difficulté les imaginer dotées plutôt d’atouts quasi légendaires, que de physique à la rebrousse-poil.
Reconnaissons-le : nous vivons un monde sans pitié ! Pas de place pour les boudins ! Pas de diplôme pour les laiderons ! Pas de cadeau, et surtout pas de lot de consolation ! Pas de deuxième chance non plus, d’ailleurs ! La deuxième chance se donne quand on a des doutes. Un laideron, ça ne laisse planer aucun doute. C’est clair.

 

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne-Lise 02/01/2008 20:42

Euh...Je te laisse passer devant pour la révolution, mais sois sûr que je te fuis.. euh je veux dire suis oui je te suis ;-P.

BREGMAN 03/01/2008 23:20

Je me disais ... Tu n'aurais pas oublié ton bonnet phrygien ?!

Anne-Lise 05/11/2007 22:26

Euh... ainsi soit-il ;-).

BREGMAN 06/11/2007 00:41

Mé non, voyons ! Pas de fatalisme, par pitié ! Il FAUT se révolter !Non ?

titi 27/06/2006 13:45

Merci pour tes gentils commentaires, si tu le veux puisque tu as l\\\'air d\\\'apprécier underglobe, je t\\\'y convie à participer à nos jeux.http://www.under-globe.org

BREGMAN 28/06/2006 21:30

Je tâcherai de venir y faire un saut dès que j'aurai un peu plus de temps, car en ce moment, les journées sont trop courtes ;)

Nin@ 27/06/2006 11:16

Bravo pour ton blog, je n'ai pu que le survoler pour l'instant mais je reviendrai le parcourir en entier, à bientôt

BREGMAN 28/06/2006 21:28

A bientôt, Nina !