Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 22:24

Sot métier (chapitre 25 épisode 5)

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 
Bah … Les rédactions servent à apprendre à rédiger, c’est tout. Cette nouvelle, ce n’est ni plus ni moins une façon de nous tester sur comment on applique la grammaire et l’orthographe ! Ce devoir, c’est de la conjugaison appliquée, de la mise en phrase disciplinée !
 
Ecrivain, c’est un métier que je ne ferai jamais.
Trop dur. Trop pénible. Trop risqué.
 
 

Chap_25_E5.jpg

 

Monsieur, Antoine, lui, au moins, il nous distribue des notes, à la fin des devoirs, mais les écrivains, les vrais, ceux qui sont sérieux et qui passent à la télé, ils doivent toujours donner leur avis sur tout, sur les scandales politiques, sur le tiers monde, la peine de mort, les congés payés, tout ça. Et puis, parmi les journalistes, il y en a toujours un pour ne pas être d’accord, alors l’écrivain, il est obligé de se défendre, de s’énerver, d’enlever ses lunettes et brandir le poing, de se lever et de se fâcher tout rouge, et quand le public, il n’est pas d’accord avec lui, il se fait siffler, l’écrivain, alors il quitte le plateau télévisé hors de lui, et il rentre chez lui, et même qu’il y en a qui finissent par se pendre, et ceux qui ne se pendent pas, ils changent leur style d’écriture et ils ne se font plus plaisir en écrivant.
 
Ce qui revient au même, entre nous soit dit.

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 25. Un mercredi interminable
commenter cet article

commentaires

liliput 11/01/2007 23:54

LOL ! Bravo Bregman pour le texte, et bravo Jepeh pour le dessin ! Un pur régal, cet épisode en doux amère !

BREGMAN 14/01/2007 17:51

merci Lili ;)

Le Poulpe 11/01/2007 22:09

Serait-ce un léger coup de blues ?Merci pour tes bons voeux et comme je le disais en te répondant, M^me si, écrivain, ce n'est pas un métier, que ton clavier ne tombe pas en panne d'encre avant longtemps.

BREGMAN 14/01/2007 17:51

Merci :) Je vais essayer de faire en sorte que mes dix petits doigts pianotent encore quelques temps !

Bartiméus 11/01/2007 20:10

Fiou, j'avais jamais vu le métier d'écrivain comme ça moi, j'avoue que vu comme ça tu ne donnes pas trop le goût d'écrire... mais tu as bien raison, si on s'arrête à tout ce que les autres peuvent bien dire ou penser, aucun écrivain n'aurait le courage d'écrire !Je crois que pour écrire il faut d'abord et avant tout le faire pour son plaisir et ensuite si cela plaît aux autres tant mieux sinon on l'aura fait pour son plaisir ! Bien sûr ceux qui vivent de cela ne peuvent pas vraiment se foutre de plaire, mais moi comme la plupart des gens qui écrivent je le fais par plaisir donc si je plais pas cela m'enpêchera pas de vivre ma vie...

BREGMAN 14/01/2007 17:49

Pour écrire heureux, écrivons cachés ;)