Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 20:52

Timbre rouge (chapitre 26 épisode 1)

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

Car, vois-tu, il y a des choses bien plus importantes, dans la vie, que d’écrire des poèmes !
Pour tout te dire, en ce moment, j’ai d’autres préoccupations, d’autres soucis, d’autres angoisses !
C’est bien simple : il s’agit d’une catastrophe, d’un désastre. Tout un monde qui s’écroule. Un tremblement de terre, un effondrement souterrain, un tsunami, une tempête, que dis-je, une tempête ? Une tornade ! Un cyclone !
Un déluge de désillusions sur le désert de mes quinze ans !
 
Non, ce n’est pas l’appendicite. Ça, c’est passé. Je suis en bonne santé, moi, et la grande faucheuse a enfin compris que ce n’était pas le moment de venir me casser la pipe, vois-tu !
C’est autre chose. Quelque chose de terrible !
Quelque chose qui ne va pas du tout : on est samedi, nous sommes à deux jours de la rentrée, et je n’ai toujours pas eu de lettre de toi.
 
J’ai émis des hypothèses :
— Première hypothèse : ma lettre n’est pas arrivée chez toi …
— Deuxième hypothèse : ma lettre ne t’a pas plu, et donc, tu ne m’as pas répondu …
— Ou alors, ce qui ferrait une troisième hypothèse : ta lettre n’est pas encore arrivée …
 
Si ta lettre a du retard, ce n’est pas grave. J’attendrai. Je devrai seulement mettre mon poing dans la figure d’Armand si c’est à cause de lui.
Si ma lettre ne t’a pas plu, par contre, c’est plus embêtant. Non seulement je ne pourrai pas me défouler sur quelqu’un, mais en plus, ça me rendra très triste, parce que de la colère qui n’arrive pas à s’exprimer, ça donne de la tristesse.
A moins que ce soit la tristesse qui ne veuille pas s’exprimer qui donne la colère. Ça dépend de comment on voit les choses, sans doute.
Et si tu n’as pas reçu ma lettre, c’est encore pire : car non seulement j’ai perdu le montant du timbre, mais en plus, ça prouve que le sort est vraiment contre nous ! Après les dentistes, les professeurs de dessin, les pions, les pères, les mères, les temps et les contretemps, voilà que c’est maintenant l’Espagne, qui s’en mêle !
 
Deux Francs vingt. Tarif rapide. Marianne timbre rouge, léché deux fois pour être sûr que ça tienne.
Et ça tient bien, pas de doute.
 
 
 

Chap_26_E1.jpg

 

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mélanie 16/01/2007 20:37

Bien le bonjour, cher impatient adoré ! Et très bonne année 2007.
Nouvelle résolution : rattrapper mon temps perdu en matière d'impatiences amoureuses. Je suis ravie de te revoir.
 

BREGMAN 17/01/2007 12:26

Ah, chic :)
Le retour de ma jeune lectrice préférée ;)

BiÚre bremier 16/01/2007 19:50

Ou peut-être faire  une cassette...

BREGMAN 17/01/2007 12:25

Je parle encore moins bien que j'écris ;)