Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 07:13

Inéluctabilité (chapitre 33 épisode 1)

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]


Je suis pensif.

Plein d’inquiétude.

Tu sais, ce genre d’inquiétude que l’on a quand on réalise tout à coup l’ampleur de toute la maladresse dont on dispose pour faire face à cet inévitable numéro de funambule sans filet … Ce genre d’inquiétude bourrée de pressentiments, indomptables et complètement impuissants, mais qui t’obligent à continuer les gestes de ta propre catastrophe, tandis que tu sais déjà pertinemment, tout au fond de toi, qu’il est déjà trop tard pour faire demi-tour …

L’extrémité de mes doigts est saccadée de petits mouvements nerveux, convulsifs, mes jambes se mettent à trembler ; ma vue, fatiguée, se trouble ; j’ai la gorge sèche, les lèvres qui restent collées, et la langue paralysée …

C’est la première fois, que je ressens ce genre d’émotion : une espèce de vieillesse précoce, une sensation d’usure corporelle qui arriverait avant l’heure, sans rendez-vous ni présent, un truc dont il faudrait pouvoir se débarrasser au plus vite, mais qui est déjà rentré chez vous, pour se mettre incognito à la table de vos commandes manuelles !

Plus tard, parmi des dizaines et des dizaines d’émotions différentes, celle-ci, je la reconnaîtrai parmi cent mille, tant elle est sordide !

Cette émotion, c’est l’intuition, certaine, de savoir que l’on est exactement en train d’effectuer les derniers gestes qui précèdent la chute, et ne pas pouvoir s’en empêcher ! Ne rien pouvoir faire pour arrêter l’inéluctable ! Ne rien pouvoir contre l’irréparable ! Un peu comme lorsqu’un beau vase, qui n’est pas le vôtre, est en train de tomber par terre par votre faute, et que sa chute semble durer une éternité tant votre esprit a le temps de réaliser combien votre maladresse sera impardonnable, et ce vase, irremplaçable !

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)


La chute

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mélanie 13/07/2007 15:23

Oulala ça devient grave ici. Ca me noue un peu la gorge.
Tu évoques beaucoup d'états d'esprits différents -avec le même talent-, je sais pas, c'est peut-être ça d'être amoureux.
...
(bon courage Charlie ^^ Je l'aime ce petit :p)

BREGMAN 14/07/2007 13:30

Encore un épisode un peu noir, à la limite de la tragédie, toujours dans la lignée de l'ado "tout feu tout flamme", mais dans l'émotion négative, cette fois-ci ...Est-ce que Petit Charlie est devenu grand, ça, c'est une autre question et une autre paire de manche ;)

Le Poulpe 12/04/2007 23:08

Arg, je viens de découvrir que tu avais plusieurs blog. Celui sur Oldi-blog j'ai pas été foutu de laisser un commentaire, en fait j'ai pas trouver l'article le plus récent. J'ai trou super tes photos avec le petit  mannequin de bois.Merci pour ta visite cheez la boucs !

BREGMAN 17/04/2007 23:02

L'article le plus récent est accessible tout en bas de la page d'accueil.
Sinon, il y a une page récapitulative mais il faut que je la mette à jour ... (désolé !)

Nymue, Eveilleuse Créative 11/04/2007 11:13

oups oups oups... ça dégénère... rembobine et ne demande rien !

BREGMAN 17/04/2007 23:01

L'amour, c'est l'art de résoudre des problèmes que l'on aurait pas eu en restant tout seul, il paraît ...