Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 00:04

Taureau cloué et papillon sans ailes (chapitre 39 épisode 4)

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 
Vite !
Aux abris !
Ou donnez-lui un calmant ! Administrez-lui sa dose de sédatif ! Faites-lui miroiter des nougats, des chocolats, une petite fiole de cognac ou d’armagnac ou de je ne sais quoi encore ! Avouez-lui tout de suite que c’était une blague, que c’était pour surprise sur prise, qu’il y avait une caméra cachée dans les spaghetti et qu’il va bientôt passer à la télé ! Proposez-lui un bulletin de loto gagnant, les clés de sa nouvelle Ferrari, un titre de propriété pour une île déserte en plein Pacifique, ou une grosse boîte de cigares de Fidel Castro !
Mais moi, ce n’est pas mon jour de chance. Je n’ai rien de tout ça, et en plus, mon père, il ne fume même pas. Au lieu de fumer, il fulmine.
La colère sort de tous les côtés, et par tous les trous, il n’y a rien qu’à voir ses narines : ce sont des naseaux ! Et même qu’il ne lui manque plus qu’un percing pour qu’il fasse sensation dans une arène.
 

Olé ! Oh là ... :(

Ma mère s’en mêle :
— Quoi ? Tu refuses d’aider ton pauvre père ?
Oh là là ! C’est un vrai cauchemar ! Si j’arrive, par je ne sais quel miracle, à me faufiler jusqu’à une place assise dans ce fichu cinéma, je vais voir débarquer les gendarmes et ils vont m’emmener en prison ! Je serai accusé de la plus haute trahison, exilé en pleine mer ou au bagne à Cayenne, là où on casse des cailloux à perpétuité, et même que si tu t’en évades et que tu ne t’appelles pas Papillon, il y a des vagues énormes qui te renvoient contre les rochers jusqu’à ce que tu en meures comme si on était en train de te lapider.
Ou bien on m’enverra à l’échafaud. Et toute la Nation chantonnera « ah, ça ira, ça ira, ça ira ! Il n’avait qu’à pas aller au cinéma ! »
 
 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)

 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lili 19/09/2007 13:18

ah oui ... Marcel Belliveau !! Surpris sur prise :))

BREGMAN 19/09/2007 21:21

Pas de nom sur ce blog, stp ! Ce monsieur a disparu de la circulation télévisée et la légende dit qu'il traîne désormais sur le ouaib ;o)