Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 22:49

Philosophie sans compagnie (chapitre 40 épisode 1)

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 
Je jette un regard entendu à Benjamin. Inutile d’aller plus loin. Que les orgueilleux se dépatouillent d’eux-mêmes, après tout ! Qu’ils se sortent tout seuls de la bourbe dans laquelle ils aiment tant se perdre ! On a beau être plus forts à plusieurs, certaines évidences ne le sont pas pour tout le monde !
C’est quoi, l’amitié, pour eux ? C’est se voir bien habillé, uniquement lorsque tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, rigoler de quelques blagues déjà bien récitées, et boire quelques alcools dans des verres bien propres ?
Pour les jours d’épreuve, les heures de labeur, les minutes désespérées, il faudrait alors préférer la solitude ? Faire face les épaules hautes, le sourire jaune et le masque du mensonge au visage ?
Porter sa croix tout seul ?
Pour être fier de quoi ? Fier de ne rien avoir échangé avec les autres, et ce, durant toute une vie ? Fier d’avoir fait route seul ? De ne pas avoir voulu s’ouvrir aux différences des autres, à leurs modes de vie différents, à leurs propres visions des choses ?
 
(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
 

Mordra-t-il à l'hameçon ?

 

 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lili 25/09/2007 13:11

Joliment tournée, ta vision de l'amitié ;)

BREGMAN 26/09/2007 23:21

Ce n'est pas la mienne ... c'est celle de Charlie à 15 ans :)