Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

9 août 2006 3 09 /08 /août /2006 09:00

 

Aujourd'hui, mercredi, jour des enfants, comme promis, je vous emmène incognito chez Jepeh.

 

Un des points communs que nous avons semble être la lecture des Tintin.

Mais moi, on ne m'a jamais lu Tintin aussi bien :

POSEZ VOS STYLOS !

 

Demain, jeudi, c'est jour de thérapie ! ...

Suspens ... !!!

 

Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans Cour de Récré
commenter cet article
8 août 2006 2 08 /08 /août /2006 13:43

 

Oyé oyé, messieurs, mesdemoiselles, les enfants ! Voici venue l'heure du spectacle incroyable des deux otaries ! Un spectacle incroyable, inouï et inoubliable, messieurs, mesdemoiselles, les enfants, qui se passe ici et maintenant dans votre ville, depuis trois jours déjà ... Ah, zut ! Excusez-moi, ça, c'était la semaine dernière, quand j'ai amené ma petite Bichounette voir le spectacle extraordinaire de deux otaries bien conciliantes, sur la tête desquelles un monsieur très blasé a envoyé trois cerceaux et un ballon pendant douze minutes et pas une de plus !

 

Donc, je récapépète : mesdemoiselles, mesdames, messieurs, les enfants, voici venu le moment de découvrir ou redécouvrir une planche mémorable de ce cher Jepeh :

BRULER LES PLANCHES ! L'INTEGRALE !

 

Et pour ceux qui aiment bien ses petits gifs animés, j'en ai encore repéré un pas mal, qui s'intitule :

DES PAUSES BRUTALES !

 

Demain, mercredi, jour des enfants, nous ferons un bond en enfance ... Toujours sur le blog de Jepeh.

 

A demain !

 

Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans Cour de Récré
commenter cet article
7 août 2006 1 07 /08 /août /2006 00:01

Aujourd'hui, je vous offre cette petite chanson canadienne ... de Coluche !

Pour l'écouter, cliquez ici !

Bonne journée !

 

 

J'lui ai dit viens derrière le bois
J'lui ai dis viens derrière le bois
Comme ça bêtement pour rien
J'lui ai dit viens
Vous allez m'dire pourquoi tu y as dit viens derrière le bois
Comme ça bêtement pour rien
J'lui ai dit viens
Elle m'a dit non j'peux pas
Y'a mon lait qu'est sur l'feu
J'lui ai dit viens
Vous allez m'dire pourquoi tu y as dit viens bêtement
Comme ça derrière le bois pour rien
Laisse tomber ton lait qu'est sur l'feu
J'lui ai dit viens
Elle m'a dit non j'peux pas
Y'a mon lait qu'est sur l'feu
Y'a mon frère qu'attend l'lait qu'est sur l'feu
J'lui ai dit viens
Vous allez m'dire pourquoi tu y as dit viens
Comme ça bêtement derrière le bois pour rien
Laisse tomber ton lait qu'est sur l'feu ton frère qu'attend l'lait qu'est sur l'feu
J'lui ai dit viens
Elle m'a dit non j'peux pas
Y'a mon lait qu'est sur l'feu
Y'a mon frère qu'attend l'lait qu'est sur l'feu
Y'a ma mère qu'est malade,
Y'a mon père qu'est pas bien
J'lui ai dit viens
Vous allez m'dire pourquoi tu y as dit viens
Comme ça bêtement derrière le bois pour rien
Laisse tomber ton lait qu'est sur l'feu ton frère qu'attend l'lait qu'est sur l'feu
J'lui ai dit viens
Ta mère qu'est malade
Ton père qu'est pas bien
J'lui ai dit viens
C'est agaçant, hein ?
Elle m'a jamais dit pourquoi elle voulait pas
Et c'est comme ça qu'j'ai jamais su pourquoi
A voulait pas v'nir comme ça bêtement derrière le bois pour rien
En laissant tomber son frère qu'était sur l'feu
Son lait qu'attendait sa mère qu'était malade et
Son père qu'allait déborder
Alors j'lui ai dit, quand est-ce qu'tu reviens?

 

 

Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans Cour de Récré
commenter cet article
5 août 2006 6 05 /08 /août /2006 14:29

 

Ce n'est pas parce que c'est les vacances que le blog doit sembler mort ;)

 

Comme mon code ne fonctionne pas sur Overblog, si vous désirez lire le texte tout en écoutant la chanson, rendez-vous ici. Ouvrez la page DA SILVA (les noms sont classés par ordre alphabétique) de la rubrique Clins d'oeil.

A bientôt !

 

 

 

 

Da Silva / Décembre en été / 2005

 

 

On devrait pouvoir écrire quelques mots
On devrait pouvoir se jeter à l’eau
Et se dire enfin que l’on est un peu plus beau

On devrait pouvoir se dire quelque chose
Et se fendre les joues d’interminables sourires
On devrait pouvoir, pouvoir rire de tout

On devrait pouvoir rire de nous
On devrait pouvoir rire de tout, de nous, de tout
Mais…c’est entre nous

Si l’on avait décidé d’être un peu moins grand
Si on avait pris le parti de se foutre du temps
De ne jamais vieillir, de rester au printemps

Si on avait su éviter tout ce qui nous abîme
Si on avait squatté que les journées de fête
Une nuit d ‘été, à ne pas dormir

Il n’y aurait plus de regret
Il n’y aurait pas de regret…entre nous
Mais…C’est entre nous

« On devrait pouvoir rire de tout
On devrait…Et se foutre du temps
C’est bien dérisoire d’être ….encore par mis nous
On devrait pouvoir rire…de tout »
 
 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans Cour de Récré
commenter cet article
31 juillet 2006 1 31 /07 /juillet /2006 00:01

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Bon, ben ... C'est à moi de l'annoncer, alors ?!

Voilà : Jepeh et Bregman marquent une petite pause dans la mise en ligne de ce blog.

Pour les malheureux qui ne pourront pas déconnecter du net, nous conseillons de (re)lire certains épisodes des impatiences amoureuses, ou de (re)visiter nos sites personnels.

Pour les autres, les veinards qui iront se faire bronzer le nombril sur les plages de sable chaud, rendez-vous ici dès votre retour : vous aurez du retard à rattraper !

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter afin d'être avertis au plus tôt de la date de notre retour ;)

 

A bientôt et bonnes vacances !

 

Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans Cour de Récré
commenter cet article
28 juillet 2006 5 28 /07 /juillet /2006 00:11

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 

C’est mal connaître Bénédicte !
 
 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Un visage d’ange à qui l’on donnerait le bon dieu sans confession. Sans doute. Mais une maturité à rendre jaloux bien des femmes adultes, ça, vous pouvez en être certains ! Et moi, Bénédicte, je l’ai déjà vue bécoter avec des bien plus vieux qu’elle en dehors du collège, et croyez-moi que lorsque l’on y met la langue aussi loin qu’elle, on sait très bien ce que l’on fait !
Bénédicte est donc responsable de ses actes, tout autant que le professeur qui, lui, bénéficie aux yeux de tous d’un âge auquel on est censé pouvoir contenir ses émotions et placer des garde-fous autour de la morale et du bon usage de son sexe en société.
— Ça ne se contrôle pas, l’amour … j’ai dit.
Sébastien était outré. Mais enfin ! Il y a des règles ! Tu ne vas pas te taper ta sœur ou ta mère simplement sous prétexte que ça ne se contrôle pas, tout de même !

 

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)

 

Repost 0
27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 00:10

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 

— Parce qu’en plus, tu comptabilises ? s’exclame Marina à son tour. Ah, les mecs ! Ça ne m’étonne pas, avec vous, on a toujours droit au grand jeu avec les petites loupiotes qui scintillent, le branle-bas de combat dès la première heure de la nuit, mais, au fond, tout ça pour quoi, hein, tout ça pour quoi ?
Elle prend l’air dépité :
— Tout ça pour tirer votre coup un soir de pleine lune !
Steph donne un coup de coude à Armand, et lui fait :
— On va les mettre sur les planches, ces deux-là, tu ne crois pas ?
Marina ajoute, la tête haute :
— Vous feriez mieux de vous offrir une entrevue rapide et directe avec une péripatéticienne de votre choix : au final, ça vous reviendra moins cher !

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 
(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article
26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 00:10

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

— Je n’ai jamais demandé à être délégué, de toute façon ! je râle.
C’est vrai, quoi ! Cela fait trois ans, que l’on s’acharne à m’élire, trois ans durant lesquels je ne me suis jamais présenté ! C’est tout de même un monde, ça !
— Peut-être, mais tu n’as jamais refusé ! fait remarquer Stéphane.
Cette année, je n’ai pas refusé pour une seule raison : la déléguée était Marina, et être élu délégué avec Marina, ce n’est pas franchement de ces cadeaux qui se refusent, si vous voyez ce que je veux dire ! Une déléguée pareille, ça fait oublier tous les vrais devoirs du délégué, vous savez ?
— Je ne pouvais pas savoir qu’il s’agissait d’un cadeau empoisonné, je laisse échapper, de mauvaise foi.

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 


(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
 
 
 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article
25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 00:10

Seul contre tous (chapitre 10 épisode 5)

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

— Tu ne m’avais pas dit, Charlie, que tu te tapes la femme de notre prof de gym !
 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Gnagnagna … S’il croit qu’elles m’amusent, ses insanités !
— Il n’y a pas de quoi rire : je vous rappelle qu’on ne sait toujours pas où se trouve le cahier de textes ! je me suis exclamé soudain, afin de faire diversion.
Et voilà que c’est Armand, qui vient maintenant se mêler du problème :
— Le cahier de textes, c’est le prof de Physique, qui l’a. Je viens de le croiser. Il l’a chouravé avant huit heures pour finir de l’annoter.
Et voilà !
C’est encore Armand qui ramène l’explication ! Encore lui qui nous rend la lumière ! Toujours lui qui sauve le monde !
Qu’est-ce qu’il m’énerve, celui-là, avec son physique et son aura à la Bruce Willis !

 


(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 00:10

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

En Physique ? Non ! Ce n’est pas possible ? Ne me dites pas que le rêve d’Agnès est en train de devenir mon propre cauchemar, quand même ?!
 
— Vous avez parlé pendant longtemps, avec le prof ? je m’inquiète.
— Je n’ai pas vu le temps passer … répondit Marina, encore pleine d’admiration. Il est vraiment sympa, en dehors des cours, tu sais …
De deux choses l’une : ou bien ce prof est un pur salopard, ou bien c’est ma jalousie qui me joue des tours !
J’en aurai le cœur net. Je vais adopter la tactique du traditionnel père de famille : prêcher le faux pour savoir le vrai :
— J’espère que la faïence des plans de travail n’était pas trop froide pour tes jolies fesses, au moins ! je lance au tac au tac.

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article