Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 00:06

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 

 
 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Un instant, je restai bête, ne sachant que répondre à cela, mais soudain, un éclair me traversa l’esprit. Avec les femmes, non seulement il faut insister, mais, en plus, il faut toujours y mettre du remplissage. Le silence, il n’y a rien de pire. C’est au moment où tu fais silence, que tu leur laisses la possibilité de te jauger. Ce qu’il faut, c’est les faire tourner, tournoyer, danser, valser, perdre le nord et perdre la tête. A aucun moment une femme doit savoir où tu la mènes. Ne jamais ralentir, ne jamais s'amenuiser. Ce qu’il faut, c’est leur donner le désert aride et les berbères, et puis soudain la tempête de neige et le yeti. Si tout est fléché d’avance, sans surprise ni détournement, c’est fichu.
Je lui adressai donc une œillade, tel le comédien avant d’entrer sur scène, et, prêt à engager une tirade digne de celle du nez, dans Cyrano de Bergerac, je commençai tout simplement par répéter ce que je venais d’avouer :

 

…………
(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 06. Comment dire "je t'aime"
commenter cet article
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 00:06

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

— Tu en penses quoi, toi, de la polygamie ? lui ai-je demandé, tandis que Gilou semblait s’étouffer avec le gros pain au chocolat qu’il était en train de vouloir enfourner en une seule fois.
— Cha y est ! s’exclama-t-il la bouche pleine. Charlie a enfin décidé de monter un harem !
Je le regardai avec stupéfaction. Cette question ne s’adressait pas à lui. Pourquoi se mêlait-il de ce qui ne le regardait pas ?
— Dis … (il enfourna les quelques miettes qui lui restaient dans les mains) Tu n’as pas besoin d’un associé, à tout hasard ?
Marina le fit taire, et demanda :
— Quel genre de polygamie ? Polygamie officielle ou polygamie extraconjugale ?
Elle a toujours de ces mots ! Moi, quand je pense polygamie, je pense tout simplement à pouvoir coucher avec plusieurs nanas sans que cela pose le moindre problème …

 
 

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 


(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)

 
 
 
 
 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 06. Comment dire "je t'aime"
commenter cet article
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 00:06

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 

 

En plus, il n’y a pas plus excitant qu’une fille qui transpire. J’ai remarqué ça pendant les cours d’athlétisme. Les filles, quand ça fournit un effort, ça dégage une odeur de sexe, ça ne peut pas s’en empêcher. Ça retient son souffle, ça serre les poings et ça serre les jambes, mais il n’y a rien à faire : ça dégage une odeur de sexe. Ce doit être la nature. Le réveil des femelles ! Des hormones d’une moiteur torride, qui se dégagent spécialement pour nous exciter, nous, les chimpanzés ! Ça veut jouer au volley pour se prendre les seins dans les filets, servir ou réceptionner le ballon pour pousser des ahans à tout va … Oh ! Ça, vous pouvez en être sûrs : il n’y a pas plus bizarre qu’une fille sur un terrain de sport : on ne sait jamais si ça souffre ou si ça prend son pied. Sans compter que ça gémit. Ça, les gémissements, on ne peut pas s’en empêcher, quand on est une fille. Ce doit être une manière autorisée, raisonnable et suffisante, de témoigner de sa maturité sexuelle en public ; parce que, après, quand la séance est terminée, elles font toutes pareil, les filles : elles se dirigent vers la douche d’un air lascif et apaisé, presque dédaignant envers le sexe masculin, et elles disparaissent pendant une demi-heure minimum, sans que nous puissions en savoir davantage sur les détails croustillants qui manqueront toujours à notre pauvre connaissance en la matière, nous, les retardés de l’hormonal …

 

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)

 
 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 06. Comment dire "je t'aime"
commenter cet article
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 00:06

 

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]


 

Bref.

A moins d’être certain que celle que tu convoites connaisse ce langage très particulier des roses et des marques de galanterie, tu éviteras donc les roses pour le moment. Lui refaire le lacet défait obtiendra à coup sûr des résultats bien meilleurs. Encore faut-il avoir toujours l’œil rivé sur ses pieds, je te l’accorde : ce qui fera de toi un véritable fétichiste de la chaussure, c’est possible. Mais il faut savoir ce que l’on veut, dans la vie. Donc, prends-moi au pied de la lettre : d’abord tu lui marches sur les pieds, et ensuite, tu lui cires les pompes !


 Cette méthode un peu rustre aura au moins eu le mérite de te faire remarquer.

 


 

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !) 

 
 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 06. Comment dire "je t'aime"
commenter cet article
7 juin 2006 3 07 /06 /juin /2006 00:06

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 

Après avoir salué furtivement ma mère qui, elle, balayait frénétiquement la cour en pestant contre l’existence des feuilles, de la terre et du sable, je grimpai quatre à quatre les escaliers jusqu’à ma chambre et m’enfermai à double tour pour y terminer mes devoirs au plus vite. A dix-sept heures, quand seraient arrivés Benjamin et Virginie, mon frère et ma sœur, je ne prendrais avec eux qu’un petit goûter sur le pouce, afin de pouvoir vaquer enfin à mes grandes ambitions : m’atteler à l’écriture de mon journal de bord, et en profiter pour réfléchir à comment faire pour déclarer ma flamme à Marina.

 

 

Mais le plus difficile, ce n’est pas d’aimer : c’est de trouver les mots pour le dire.

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)

 


 

 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 06. Comment dire "je t'aime"
commenter cet article