Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 00:10

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 

— Parce qu’en plus, tu comptabilises ? s’exclame Marina à son tour. Ah, les mecs ! Ça ne m’étonne pas, avec vous, on a toujours droit au grand jeu avec les petites loupiotes qui scintillent, le branle-bas de combat dès la première heure de la nuit, mais, au fond, tout ça pour quoi, hein, tout ça pour quoi ?
Elle prend l’air dépité :
— Tout ça pour tirer votre coup un soir de pleine lune !
Steph donne un coup de coude à Armand, et lui fait :
— On va les mettre sur les planches, ces deux-là, tu ne crois pas ?
Marina ajoute, la tête haute :
— Vous feriez mieux de vous offrir une entrevue rapide et directe avec une péripatéticienne de votre choix : au final, ça vous reviendra moins cher !

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 
(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article
26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 00:10

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

— Je n’ai jamais demandé à être délégué, de toute façon ! je râle.
C’est vrai, quoi ! Cela fait trois ans, que l’on s’acharne à m’élire, trois ans durant lesquels je ne me suis jamais présenté ! C’est tout de même un monde, ça !
— Peut-être, mais tu n’as jamais refusé ! fait remarquer Stéphane.
Cette année, je n’ai pas refusé pour une seule raison : la déléguée était Marina, et être élu délégué avec Marina, ce n’est pas franchement de ces cadeaux qui se refusent, si vous voyez ce que je veux dire ! Une déléguée pareille, ça fait oublier tous les vrais devoirs du délégué, vous savez ?
— Je ne pouvais pas savoir qu’il s’agissait d’un cadeau empoisonné, je laisse échapper, de mauvaise foi.

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 


(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
 
 
 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article
25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 00:10

Seul contre tous (chapitre 10 épisode 5)

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

— Tu ne m’avais pas dit, Charlie, que tu te tapes la femme de notre prof de gym !
 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Gnagnagna … S’il croit qu’elles m’amusent, ses insanités !
— Il n’y a pas de quoi rire : je vous rappelle qu’on ne sait toujours pas où se trouve le cahier de textes ! je me suis exclamé soudain, afin de faire diversion.
Et voilà que c’est Armand, qui vient maintenant se mêler du problème :
— Le cahier de textes, c’est le prof de Physique, qui l’a. Je viens de le croiser. Il l’a chouravé avant huit heures pour finir de l’annoter.
Et voilà !
C’est encore Armand qui ramène l’explication ! Encore lui qui nous rend la lumière ! Toujours lui qui sauve le monde !
Qu’est-ce qu’il m’énerve, celui-là, avec son physique et son aura à la Bruce Willis !

 


(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 00:10

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

En Physique ? Non ! Ce n’est pas possible ? Ne me dites pas que le rêve d’Agnès est en train de devenir mon propre cauchemar, quand même ?!
 
— Vous avez parlé pendant longtemps, avec le prof ? je m’inquiète.
— Je n’ai pas vu le temps passer … répondit Marina, encore pleine d’admiration. Il est vraiment sympa, en dehors des cours, tu sais …
De deux choses l’une : ou bien ce prof est un pur salopard, ou bien c’est ma jalousie qui me joue des tours !
J’en aurai le cœur net. Je vais adopter la tactique du traditionnel père de famille : prêcher le faux pour savoir le vrai :
— J’espère que la faïence des plans de travail n’était pas trop froide pour tes jolies fesses, au moins ! je lance au tac au tac.

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article
21 juillet 2006 5 21 /07 /juillet /2006 00:10

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]

J’ai cadenassé mon vélo.
— Tu fais quoi, pendant tes vacances ? lui ai-je demandé.
 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


— Pendant les vacances ?
Elle se fait déjà des illusions. Incroyable …
— Pendant les tiennes, j’ai rectifié.
Mais elle y croit encore. Elle prend le ton de la petite fille timide qui vient réclamer sa récompense :
— Je n’ai rien de prévu, pourquoi ?
Je suis vraiment le roi des salauds, mais je vous jure que, pour une fois, je ne l’ai pas fait exprès :
— Tu devrais peut-être essayer de prendre des cours particuliers de physique avec un pion …
Son visage s’est décomposé.

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
 
 
 
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article
20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 00:10

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]
 
Alors, hop ! A la douche !
En plus, si je traîne, je serai à la bourre pour avaler toutes mes tartines de beurre et de confiture d’abricots. Or, tout le monde sait qu’une bonne journée, ça se commence avec des tartines à la confiture : sans la confiture, n’est-ce pas toute ta journée qui menace de partir en déconfiture ?
 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Mais il faut croire que certaines confitures possèdent sans doute moins de pouvoirs que d’autres, car, ce jour-là, tout partit de travers dès que j’eus franchi le portail du collège :
— Salut, le matheux !
Agnès ! Toujours Agnès ! Encore et toujours elle ! Comment est-il possible qu’elle me tombe ainsi dessus, chaque matin ? Me guette-t-elle ?
Ni une ni deux, voilà que le simple fait de me faire la bise la rend toute guillerette.
Chose étrange, pour ma part, c’est l’impression de m’être fait passer la corde au cou, qui m’envahit …
 
(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article
19 juillet 2006 3 19 /07 /juillet /2006 00:10

Des avenirs et des révolutions (chapitre 10 épisode 1)

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]
 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Pas le temps de chercher une réponse. Si je ne me lève pas tout de suite, mon frère va squatter la salle de bain avant moi. En ce moment, il développe une certaine adversité à mon égard. Ce doit être l’adolescence. La quête de l’identité et la lutte avec le pouvoir ont toujours été des trucs très liés. Quand on se cherche soi-même, on cherche d’abord à avoir une certaine emprise sur les autres.
En ce moment, son truc, c’est de se battre pour la position de sa serviette de bain sur le sèche serviettes.
Ma serviette a toujours été au-dessus : au-dessus de la sienne, au même niveau que celle de mon père, située au-dessus de la serviette de ma mère, sur le deuxième sèche serviette de la salle de bain.
Benjamin, ces derniers temps, s’acharne bien évidemment à positionner sa serviette à la place de la mienne, ce qui m’agace au plus haut point car, non seulement je ne comprends pas pourquoi il faudrait modifier nos habitudes, mais, surtout, il est hors de question qu’un abandon de ma part soit interprété comme une défaite de la part de son grand frère !
Non mais !
Ai-je eu un grand frère, moi, pour me construire ? Non.
Alors je ne vois pas pourquoi sa quête d’identité devrait passer par cette étape sournoise et ridicule de lutte pour la position d’une serviette sur le mur d’une salle de bain !

 

 

(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 10. Jalousies réciproques
commenter cet article