Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 20:32

Jacky versus Jack l’éventreur (chapitre 38 épisode 7)

 

[Extrait de l'épisode - la version intégrale était disponible jusqu'en début 2011]
 
Florent l’a fixé d’un air incrédule.
Il faut dire que Florent et Jacky, ils sont sympas tous les deux, mais Florent, en classe de Cinquième, alors que Jacky et lui, ils étaient les deux meilleurs amis du monde et qu’ils passaient tous leurs mercredis ensemble, pour un petit différend de stylo non rendu, en plein cours d’anglais, il a sauvagement planté la pointe de son compas dans la cuisse de Jacky.
Il y a eu un terrible cri d’effroi, le genre de cri qui te glace le sang si tu l’entends au milieu de la nuit, et même que ce jour-là, comme la prof d’anglais avait tiré les rideaux pour nous projeter des diapos sur Londres et le Big Ben, on a tous failli mourir de frayeur, persuadés que la réincarnation de Jack l’éventreur s’était immiscée dans notre bergerie anglaise, et qu’on allait retrouver les ovaires d’une de nos copines sur le carreau.
 
Evidemment, comme la plupart des crimes les plus atroces, cet acte de barbarie demeura toujours impuni, notamment à cause du « Non, rien … » que répondit Jacky à la prof d’anglais qui venait de lui demander ce qui s’était passé. « Non, rien », entre nous soit dit, qui laissa tout de même le pantalon de Jacky férocement déchiré et tâché par la blessure, et qui l’affligea d’une démarche de boiteux pendant plus de deux semaines.
 
 
 
 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 
 
 
 
 
(pour accéder à la version intégrale, corrigée et définitive du texte, lisez Vivement l'amour !)
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by JEPEH & BREGMAN - dans 38. Amour facile
commenter cet article

commentaires

Jepeh 11/08/2007 01:54

Voici enfin le dessin. Désolé pour le retard !
 

BREGMAN 11/08/2007 21:00

Merci pour la mise en ligne, et bravo pour l'idée de la planche de la pause !A bientôt, et ne fricote pas trop avec Laetitia C., elle pourrait facilement te dévier du droit chemin qui mène au blog des impatiences amoureuses ;)