Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Conciergerie

 

ajouter-au-panier.png

 

 

Couloirs

Heures de colle

avatar

Tableau D'affichage

3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 18:47
Sélection officielle du blog Les impatiences amoureuses parmi les meilleurs blogs 2007

Sélection officielle du blog Les impatiences amoureuses parmi les meilleurs blogs 2007

Attention, cette vidéo contient des traces d'insouciance, d'insolence, d'immaturité et d'autodérision.

Ne convient pas aux adultes, et encore moins aux membres secrets de la Confédération des Adorateurs de la Sacro-Sainte Littérature.

https://www.youtube.com/watch?v=4LMrb2pJZEg

Pour me dédouaner de toute part de responsabilité, je tiens à préciser que le Charlie version 2016 n'est plus responsable du Charlie version 2007.

Comment ça, facile ? ;-)

Allez. Petit retour en arrière :


Il y a 10 ans, je découvrais le petit monde des blogs…

C'est comme ça que j'ai commencé à afficher mes premiers textes aux yeux des autres… Ils n'étaient pas terribles mais dès le départ, j'ai bénéficié de solides encouragements de la part de véritables mousquetaires de la plume, sur les blogs et dans les livres, comme par exemple Jean-Louis Kuffer (journaliste, critique littéraire et écrivain suisse), que j'avais croisé au hasard des liens de la blogosophère.

Le regard des lecteurs m'a beaucoup aidé à détecter mes lacunes, mais aussi à prendre conscience de leurs attentes.

D'un style très scolaire, trop dans le "vouloir trop bien faire", j'ai évolué vers une plume à la fois plus légère et plus pertinente.

Mon vocabulaire manquait de précision, mes descriptions étaient trop longues, mes répétitions trop fréquentes. Je n'avais pas conscience de mes tics d'écriture, et c'est le fait d'être lu et commenté, qui m'a aidé.

Si j'étais resté dans ma tour d'ivoire, j'aurais probablement fini par arrêter d'écrire, frustré de ne pas progresser, de ne rien partager avec les autres, et peut-être même empoisonné par mes propres idées.

Bref. Vous aimez écrire ? Prenez la décision d'être lu, et le risque d'être mal compris : publiez sur un blog, sur une plateforme de publication gratuite comme MonBestSeller ou une autre, acceptez de vous laisser façonner par vos lecteurs, et de prendre conscience du décalage qu'il existe entre l'atmosphère parfois puante qui règne dans votre tour d'ivoire, et le souffle léger du monde qui change, et qui, seul, permet de ne pas vous couper de l'ère du temps.

J'ai toujours détesté le côté très prout-prout que l'on trouve souvent chez les adorateurs de la sacro-sainte littérature.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il m'a fallu très longtemps avant d'assumer cette particularité que je voyais comme une tare.

En fait, c'est le masque social lié à l'étiquette d'écrivain, que j'ai toujours rejeté.

Pour moi, un écrivain, c'est quelqu'un qui s'intéresse aux autres. Ni plus ni moins. Quelqu'un qui est capable de se connecter à eux, de les décrypter dans leur authenticité comme dans leurs mensonges, dans leur humanité comme dans leurs mascarades.

C'est quelqu'un qui a sans doute une sensibilité un peu plus forte que la normale, et qui est capable d'exprimer ses émotions tout autant que de se laisser guider par ses inspirations, sans forcément chercher à en comprendre les tenants et les aboutissants.

C'est quelqu'un qui aime les autres dans leur diversité, et qui les prend comme des matériaux dont il lui incombe de révéler la meilleure part d'eux-mêmes.

Parfois, ils ne le savent pas. Souvent, ils s'offusqueront. Ils vous en voudront même peut-être d'en savoir davantage sur eux qu'ils n'en connaissent eux-mêmes à leur niveau.

Ce n'est pas grave.

C'est le prix à payer.

Le prix à payer pour faire de la "littérature", ce truc qui mérite que l'on y ait consacré du temps, du travail, de l'énergie, de l'espoir, des nuits, des insomnies… pour se hisser un peu plus haut que les vies plates dans lesquelles on s'oublie, dans lesquelles on se sacrifie à des causes auxquelles on n'a peut-être finalement jamais accordé son adhésion.

Les vies passent vite.

On naît, on souffle, on crie, on court, on tombe, on pleure, on regarde en arrière et puis l'on meurt.

Pas le temps d'avoir compté les jours qu'il ne reste déjà plus que la somme de tout ce qui a été perdu.

Alors l'insolence a parfois du bon.

L'autodérision et l'humour sont de bons fils conducteurs.

Ça met les pieds dans le plat, ça bouscule les statues de marbre, et ça s'octroie l'audace de rallumer les cœurs de pierre.

Parfois ;-)

Bravo. Vous venez de vous taper un texte de 600 mots.

Si vous avez snobé le visionnage de la vidéo, il est maintenant grand temps de vous payer une bonne tranche de rigolade (ou pas). Ah ah ;-)

https://www.youtube.com/watch?v=4LMrb2pJZEg

(J'entends déjà des réactions du genre "Ce mec est un fou…" Merci. J'adore vos compliments !)

Published by Charlie BREGMAN - dans Littérature
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 09:46

hebergeur image

 

 

Bonjour,


Sur ce blog a pris forme, grâce à de nombreux et fidèles lecteurs (un peu moins de 300 visiteurs par jour en 2007, avec des pointes dépassant les 800), le brouillon de ce qui est devenu mon premier roman VIVEMENT L'AMOUR.
Je remercie, encore et toujours, toutes celles et ceux qui auront participé ou encouragé, de près ou de loin, à cette belle aventure.


VIVEMENT L'AMOUR s'intègre désormais officiellement dans un projet de série en 4 volets.

 

MA VIE EST UN SKETCH retracera en effet l'évolution de Charlie, un personnage qui se sent comme parachuté d'un autre monde et qui doit pourtant faire face, tant bien que mal, aux différentes épreuves d'une vie qui lui est offerte sans le moindre mode d'emploi.

Comment réussir sa vie, il ne le sait pas encore, mais tout son parcours le lui apprendra.

Le style d'humour évoluera au fur et à mesure des saisons.

 

 

  

 

vivement-l-amour
VLA MV1SK-INT

 

 

De nombreux lecteurs (ou plutôt de nombreuses lectrices !) réclamaient une suite depuis longtemps. Bonne nouvelle, le projet est en cours.

 

Je vous invite à rester informés de mes prochaines publications soit en me rejoignant sur les réseaux sociaux, soit en vous inscrivant aux newsletters de mon nouveau site officiel.

 

Bonne reprise à tous. À bientôt !


Charlie Bregman Page Facebook

 

Charlie Bregman Twitter

 

Charlie Bregman La Vie Meilleure


Published by Charlie BREGMAN - dans Tableau d'affichage
commenter cet article
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 17:37

Le livre VIVEMENT L'AMOUR continue sa route…
Merci à tous les lecteurs (surtout lectrices !) de ce blog d'avoir encouragé l'écriture jusqu'à la publication, et de faire perdurer l'aventure grâce à leurs nombreux commentaires.

 

À suivre ?… :-)


 

Capture d’écran 2014-04-25 à 17.49.19 Capture d’écran 2014-04-25 à 17.49.32

 

Le livre est disponible chez Amazon en versions papier et numérique.
http://www.amazon.fr/Vivement-lamour-Charlie-Bregman/dp/2953940014
Vous pouvez aussi vous le procurer en version dédicacée directement chez moi :
http://www.syblio.com/vivement-l-amour

 

Capture-d-ecran-2014-04-25-a-18.03.16.png

 

20130213 à 11.33.11


20130719-a-16.09.08-2e-jeunesse.png


Published by Charlie BREGMAN - dans Tableau d'affichage
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 10:36

Aujourd'hui est un jour pas comme les autres. Sur le tableau d'affichage, il y a marqué en gros : "13h : pot de départ en retraite du principal".

Le principal, il n'est pas vieux. Je ne sais pas quel âge il a mais il n'a pas de rides, pas de lunettes, pas de canne, il n'a pas la démarche claudiquante, pas la mémoire qui flanche, pas de difficulté à trouver ses mots. Bref, il est en pleine forme.

Pourtant, aujourd'hui, c'est son dernier jour ici.

Il a décidé de partir à la retraite, et moi, personnellement, je me demande même si l'expression la plus appropriée ne serait pas de dire qu'il a décidé de battre en retraite.

 

Diplome-depart-retraite.png

 

Il faut dire qu'il en avait marre, le principal. Marre de ces profs qui se plaignent toujours, qui sont en forme le vendredi et malades le lundi, qui ont trop de devoirs à corriger à la maison, pas assez de silence pour se reposer en classe… Il en avait marre aussi de ce concierge qui n'ouvre jamais le portail à l'heure, des parents d'élève qui s'énervent, le menacent et l'insultent, il en avait marre de nous, de nos conneries, de nos méchancetés envers les profs, de nos graffitis sur les murs, de nos chewing-gums sous les tables, de notre arrogance devant l'autorité, devant l'interdiction des adultes à nous flanquer un bon coup de pied au cul… Bref, je crois qu'il a baissé les bras.

 

D'ailleurs, le voilà. D'habitude, quand il sort, il a toujours un bras levé à héler un mouton enragé mal rangé dans le troupeau, ou bien les deux pour fêter le retour d'un prof malade depuis des semaines et des semaines.

 

Là, il est devant l'entrée du bâtiment principal, il a les mains dans les poches, il regarde deux petits sixièmes qui se donnent des coups des poing, et il ne dit rien.

 

C'est son jour d'abdication.

 

— Hé, Monsieur ! Qu'est-ce que vous allez faire, à la retraite ? l'alpague un cinquième. Vous allez vous emmerder !

 

Le principal sourit. En temps ordinaire, une claque aurait volé. Là, il sourit.

 

— Vous allez partir vivre sur une île ? Sous les tropiques ? fait un autre.

— Ah ouais, c'est ça, sur une île avec plein de meufs qui se baladent en string toute la journée ! Ah ah ah  ! plaisante un autre.

— Vous nous enverrez des cartes postales ?

— C'est qui, qui va vous remplacer ? C'est une madame ?

— Ça nous changerait, ça, un principal avec une jupe et des einses. Pourquoi il n'y a jamais de principal en madame, Monsieur ?

 

Les gamins se lâchent. Comme un torrent qui vient de trouver une faille, qui s'engouffre dedans de toute son énergie.

 

Le principal desserre sa cravate. Il n'en peut plus, de ce truc qui lui sert le cou depuis des années…

Il donne une tape amicale sur l'épaule du plus petit, et ouvre enfin la bouche :

— La retraite, c'est l'école des adultes. Comme vous, je vais pouvoir enfin refaire tout plein de conneries ! Mais si j'ai un dernier conseil à vous donner, ce serait celui-ci : c'est naturel, de vouloir faire des conneries, mais là où vous avez tort, c'est qu'il faut les faire avec les autres, et non contre les autres.

 

Les gamins se regardent. Une prof arrive. Et ils s'exclament :

— Hé, v'là la Renée. Si on lui proposait une connerie ?

 

Le principal sourit.

Réussir sa sortie, c'est savoir effacer toute trace de son passage pour laisser le chemin tout propre au suivant qui voudra l'arpenter.

 

Beau cadeau, pas vrai ?

Un beau cadeau tout comme celui qu'on lui avait fait quand il est arrivé.

 

retraites-heureux.jpg

Published by Charlie BREGMAN - dans Tableau d'affichage
commenter cet article
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 11:49

2012-fin-calendrier-maya.png


Soyons clairs, puisque la fin du monde est annoncée pour le 21 décembre, il n'y a que 2 solutions :


1) la fin du monde aura lieu pour de bon : je prévois donc de faire mes achats de Noël à partir du 22 et en attendant, histoire de dédramatiser et profiter d'une bonne tranche de rigolade, je télécharge "Vivement l'amour" sur mon pc, ma tablette, mon iphone, mon ipad, mon mac, etc. via Amazon ou iTunes Store (dispo à partir d'aujourd'hui) ou la FNAC (à paraître dès le début de semaine)


2) la fin du monde n'aura pas lieu : je fais mes achats de Noël tout de suite parce que là, il faut vraiment s'y mettre, et j'offre "Vivement l'amour" au format papier en bénéficiant de tarifs promotionnels special "fin du monde"
http://www.syblio.com/vivement-l-amour/livre


En bref, s'il y a bien un sentiment qu'il faut revisiter avant la fin du monde, c'est l'amour, évidemment ;-)


Bonnes cogitations…

 

 

Demande spéciale pour les précédents lecteurs de Vivement l'amour : si vous avez un iphone, un ipad, un mac ou même un compte iTunes sur votre pc ou autre tablette, sachez que si vous prenez cinq secondes pour mettre une petite note à l'ebook "Vivement l'amour", cela permettrait à cette nouveauté de caracoler en tête de gondole juste avant les fêtes…
Et pour les plus fidèles, merci d'avance pour poster un bref commentaire. Au plus court, ça peut donner : "j'aime" ou "p***, c'est vraiment de la m…" Et pour les non inspirés, il y a plus qu'à récupérer quelques idées parmi les commentaires déjà postés.
Cf : http://www.syblio.com/vivement-l-amour/presse

Published by Charlie BREGMAN - dans BONNES VACANCES !
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 17:35

Bonjour !

 

Pour les adeptes de la lecture numérique (probablement agréable sur liseuse, mais beaucoup moins sur ordinateur), sachez que vous pouvez vous procurer GRATUITEMENT le format kindle de VIVEMENT L'AMOUR, aujourd'hui seulement et jusqu'à minuit.


Ce format est lisible sur liseuse, mais aussi sur votre ordinateur (ou votre téléphone ?) via l'application gratuite "Kindle"

Rendez-vous sur Amazon :

http://www.amazon.fr/Vivement-lamour-ebook/dp/B008BKZ7UO/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1350487295&sr=1-1

Cliquez à droite sur "acheter en 1 click" (sachant qu'il n'y a pas d'arnaque, c'est vraiment gratuit aujourd'hui, et à 4,99€ à partir de demain)

Amazon-Kindle.jpg

J'imagine qu'ensuite, il vous faut un compte Amazon… et là, si vous n'en avez pas encore, je vous laisse suivre les consignes comme des grands !

 

Bonne lecture et n'hésitez pas à nous faire part de vos retours, soit en commentaire sur Amazon, soit par l'intermédiaire du formulaire de contact accessible depuis le bas de cette page.

 

Bonne continuation, et merci pour vos vieux encouragements à l'époque du blog. Ils m'auront permis de finaliser réellement ce projet.

 

Charlie

 

PS. Pour les réticents de la lecture numérique, le livre existe toujours en version papier.

Plus d'infos sur le site de présentation : http://www.syblio.com/vivement-l-amour

Published by Charlie BREGMAN - dans Tableau d'affichage
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 21:16

deux.jpgIllustration © Jovan De Melo

 

Ça y est, la Saint Valentin arrive, des milliers de célibataires vont devoir affronter le regard méprisant des autres, seront obligés de se justifier du pourquoi et du comment, de se trouver des prétextes, de s'inventer des excuses… Ils pourront se consoler en faisant leurs comptes ou en prenant rendez-vous chez leur banquier, en se félicitant de ne pas avoir su sombrer dans cette arnaque incontournable du business amoureux, de ne pas être obligés de s'offrir des flacons de parfums ou de s'inviter dans des restaurants aux tarifs gonflés par l'événement, de se bourrer d'aphrodisiaques ou de crèmes amincissantes avant l'heure fatidique, mais il n'empêche qu'ils auront beau sourire jaune et rire bêtement aux blagues lourdingues de leurs collègues responsables de famille, ils auront beau se la jouer "c'est mon choix, c'est mieux comme ça", la vérité sera qu'ils auront le cœur en berne et que personne ni rien n'y pourra changer quoi que ce soit.

L'amour, c'est mieux à deux.

La loose amoureuse est un fardeau que tu traînes derrière toi comme une vieille casserole, et tu as beau essayer de rester le plus discret possible, c'est encore à la Saint Valentin que ça s'entend le plus !

 

celibataire-honteux.jpg

 

Heureusement, pourtant, malgré tout, au-delà des préjugés et des miséricordes, certains, plus chanceux que d'autres, célibataires quand même mais heureux par dessus tout, se féliciteront d'avoir su retrouver - in extremis - leur premier amour !

 

Comment ?

 

Il faut croire que certains clics ont le pouvoir de changer le cours des choses…

----->  Ici, par exemple…

Published by Charlie BREGMAN - dans Cour de Récré
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 02:35

epis03.jpg

 

L'aventure de ce blog continue de manière un peu moins virtuelle depuis que le roman existe en version papier.

 

Un site officiel a vu le jour pour rendre compte des différents échos faits à propos du livre.

Je vous invite à le découvrir… et plus si affinités !

 

http://www.syblio.com/vivement-l-amour

 

 

impatiences-amoureuses-livre.png

 

 

 

MERCI A TOUS, LISEZ PEU LISEZ BIEN !

 

BONNES « VACANCES » ET RENDEZ-VOUS EN LIBRAIRIE ! (*)

 

 

 

 

(*) Librairies partenaires en cours.

N'hésitez pas à me contacter :

bsouscriptions [AT] yahoo.com  OU  charliebregman [AT] gmail.com

 

 

 

Découvrez HOT TRUCK JAZZ,

la nouvelle radio parisienne 100% Jazz !


Published by Charlie BREGMAN - dans BONNES VACANCES !
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 11:10

Bien que j'écrive depuis l'âge de 13 ans,  Vivement l'amour est mon premier roman.

 


Résumé :


Charlie, quinze ans, est un garçon timide, complexé, qui se pose beaucoup de questions sur la vie en général et sa place parmi les autres. Paradoxalement assez dragueur, il recherche auprès des filles une certaine forme d'affection qui semble manquer à son équilibre. Mais cela n'est pas du goût de Marina, qui lui reproche soudain de n'être qu'un allumeur. Prenant
conscience des sentiments qu’il éprouve pour elle, Charlie se résout alors à entreprendre de la conquérir en faisant une croix sur toutes les autres.


Vivement l'amour à commander

Seulement voilà, comment fait-on pour entrer en piste en prince charmant… alors qu'on a toujours montré qu'on ne savait le faire qu'avec un costume de clown ?

Initiatrice d'une belle métamorphose, Marina devient rapidement la seule préoccupation de Charlie ; ce qui n’est pas du tout du goût de ses parents, pour qui l'école et les résultats scolaires demeurent le seul objectif raisonnable que l'on puisse avoir à cet âge…

- Vivement l'amour - (432 pages, 19€ + frais de port)

ISBN 978-2-9539400-1-5 (la liste des librairies partenaires n'est pas encore disponible)
Commander auprès de bsouscriptions[at]yahoo.com



Dossier de presse du roman :
http://www.wobook.com/WBlc58a1MO4c/Vivement-l-amour-dossier-presse.html 



Extraits :

 


* Le prof de français : http://www.wobook.com/WBlc58a11y3R/Vivement-l-amour-chap5extr.html

 

 

* Tous des complexés : http://www.wobook.com/WBlc58a1x019/Vivement-l-amour-chap11extr.html

 

 

* Les repas de Noël en famille : http://www.wobook.com/WBlc58a13D6i/Vivement-l-amour-chap22extr.html

 

 

* Mentir pour s'enfuir : http://www.wobook.com/WBlc58a1Lc42/Vivement-l-amour-chap35extr.html

 

 

* Le patois savoyard : http://www.wobook.com/WBlc58a1EW40/Vivement-l-amour-chap11extr2.html

 

Published by Charlie BREGMAN - dans BONNES VACANCES !
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 08:17
Image 11

 

« Irréprochable sur la forme – et très beau en tant qu’objet, ce qui ne gâche rien -,

ce roman qui tient beaucoup de l’autobiographie adolescente est doté, c’est la

bonne surprise, d’un style qui sied à merveille à son contenu. »

Sophie Adriansen, membre de jurys littéraires - blog Sophielit


 

 

LE LIVRE

 

1989. Charlie, quinze ans, est un garçon timide, complexé, qui se pose beaucoup de questions sur la vie en général et sa place parmi les autres. Paradoxalement assez dragueur, il recherche auprès des filles une certaine forme d'affection qui semble manquer à son équilibre. Mais cela n'est pas du goût de Marina, qui lui reproche soudain de n'être qu'un allumeur. Prenant conscience des sentiments qu’il éprouve pour elle, Charlie se résout alors à entreprendre de la conquérir en faisant une croix sur toutes les autres.


Seulement voilà, comment fait-on pour entrer en piste en prince charmant… alors qu'on a toujours montré qu'on ne savait le faire qu'avec un costume de clown ?

 

Initiatrice d'une belle métamorphose, Marina devient rapidement la seule préoccupation de Charlie ; ce qui n’est pas du tout du goût de ses parents, pour qui l'école et les résultats scolaires demeurent le seul objectif raisonnable que l'on puisse avoir à cet âge…

 

L’AUTEUR

 

Charlie Bregman écrit depuis l’âge de 13 ans. Bien que son écriture lui ait déjà valu de remporter quelques honneurs par le passé - dont un voyage à Rome à l’âge de 15 ans, et une publication de nouvelle en 2009 -, Vivement l’amour n’est que son premier roman publié.
Il correspond, en outre, à l’aboutissement d’un texte feuilleton publié sur un blog plusieurs fois sélectionné parmi les meilleurs sites francophones (100 000 visiteurs rien qu’en 2007).

Retrouvez Charlie Bregman sur son « blog-atelier » : http://charliebregman.kazeo.com
Contact et commandes à : charliebregman@gmail.com


Les critiques des lecteurs de l’avant-première édition

« Lectrice, si tu as aimé Le petit Nicolas, si tu étais adolescente dans les années 80, si tu t’es identifiée à Vic (La Boum et La Boum 2), si tu as plongé direct dans LOL, alors tu ne peux pas passer à côté de Vivement l’Amour !

Lecteur, si tu n’as jamais lu Le petit Nicolas parce que tu n’aimais pas la lecture, si tu as bourgeonné comme un cerisier dans les années 80, si tu collectionnais « les pin’s » de John Travolta et si tu  regardais Emmanuelle en cachette sur le magnétoscope de tes parents, tu n’as pas le choix, il te faut Vivement l’Amour ! »

(Gwënola Guillou, auteur de la série Les aventures de Zebu Chaton,Editions Baudelaire)

 

« Maîtrise totale de l’autodérision. »

(Gwënola Guillou, auteur)

 

« Je me demande ce qui te fait rire à ce point, alors que tu fais la gueule depuis deux semaines ! »

(le mari d’une lectrice en train de lire Vivement l’amour)

 

« Le livre de Charlie Bregman commence par une phrase raturée. LA phrase raturée, à laquelle on pourrait consacrer une thèse, tant elle promet d’incursions dans le symbolique.Vraiment culotté ! Cet homme-là n’a pas froid aux yeux d’oser d’emblée utiliser l’écriture comme un matériau que l’on peut prendre à bras-le-corps pour le modeler, le découper, le ciseler, le rayer, à la manière d’un poète fourbissant ses vers... »

(Marie Fontaine, auteur de Gemini, Editions Léda)

 

« une savoureuse galerie de portraits étrangement familiers »

(Marie Fontaine, auteur)

 

« une analyse psychologique des plus fines, avec les rapports père-fils en point d’orgue. L’identification est immédiate, l’empathie certaine. Nous retrouvons pour quelques heures, avec beaucoup de nostalgie, quelques fantômes de notre propre passé : la “madeleine” de Charlie flirte joliment avec la magie de l’émotion du temps retrouvé. »

(Marie Fontaine, auteur de Gemini, Editions Léda)

 

« Une fraîcheur de ton digne des meilleurs Pagnol. »

(Marie Fontaine, auteur)

 

« Non je n'aime pas que l'héroïque Fantasy, et il aura fallu attendre 40 ans pour le découvrir à cause de Vivement l’amour ! »

(Sophie, une lectrice)

 

« J'aurais aimé que la lecture ne s'arrête jamais ! »

(Xavière, une lectrice)

 

vivement-les-ventes.png

Avertissement :Etant donné que le roman aborde le sujet de la sexualité, l’autorisation aux « moins de 16 ans » de pouvoir lire ce livre est laissée à la libre appréciation de leurs parents.

Plus de renseignements auprès de l’auteur : charliebregman@gmail.com

 

Lien direct couverture : http://www.casimages.com/img.php?i=11062212171737738363014.png


Published by Charlie BREGMAN - dans BONNES VACANCES !
commenter cet article